Les concepts de base pour flexbox

Le module des boîtes flexibles, aussi appelé « flexbox », a été conçu comme un modèle de disposition unidimensionnel et comme une méthode permettant de distribuer l'espace entre des objets d'une interface ainsi que de les aligner. Dans cet article, nous verrons les fonctionnalités principales des flexbox que nous approfondirons ensuite dans d'autres articles.

Lorsqu'on décrit les boîtes flexibles comme un méthode de disposition unidimensionnelle, on indique en fait que les flexbox gèrent une seule dimension à la fois : une ligne ou une colonne. Ce modèle est à comparer au modèle bidimensionnel de la disposition en grille (CSS Grid) qui contrôle à la fois les colonnes et les lignes.

Les deux axes des boîtes flexibles

Lorsqu'on travaille avec les boîtes flexibles, deux axes interviennent : l'axe principal (main axis en anglais) et l'axe secondaire (cross axis en anglais). L'axe principal est défini par la propriété flex-direction et l'axe secondaire est l'axe qui lui est perpendiculaire. Tout ce que nous manipulons avec les boîtes flexibles fera référence à ces axes.

L'axe principal

L'axe principal est défini par la propriété flex-direction qui peut prendre quatre valeurs :

  • row
  • row-reverse
  • column
  • column-reverse

Si on choisit la valeur row ou row-reverse, l'axe principal sera aligné avec la direction « en ligne » (inline direction) (c'est la direction logique qui suit le sens d'écriture du document).

If flex-direction is set to row the main axis runs along the row in the inline direction.

Si on choisit la valeur column ou column-reverse, l'axe principal suivra la direction de bloc (block direction) et progressera le long de l'axe perpendiculaire au sens d'écriture.

If flex-direction is set to column the main axis runs in the block direction.

L'axe secondaire (cross axis)

L'axe secondaire est perpendiculaire à l'axe principal. Ainsi, si flex-direction vaut row ou row-reverse, l'axe secondaire suivra l'axe des colonnes.

If flex-direction is set to row then the cross axis runs in the block direction.

Si l'axe principale est column ou column-reverse, l'axe secondaire suivra celui des lignes (horizontales).

If flex-direction is set to column then the cross axis runs in the inline direction.

Comprendre les liens entre les différents axes est crucial lorsqu'on commence à aligner/justifier des éléments flexibles sur un axe ou l'autre grâce aux fonctionnalités et propriétés des boîtes flexibles.

Les lignes de début et de fin

Une autre notion fondamentale est l'absence d'hypothèse sur le mode d'écriture du document. Pour les modèles de disposition précédents, CSS était fortement orienté vers les modes d'écritures de droite à gauche et de gauche à droite. Les modèles de disposition modernes permettent de gérer naturellement les différents modes d'écriture et ne reposent plus sur l'idée qu'une ligne de texte commencera en haut à gauche d'un document puis progressera vers la droite et que chaque nouvelle ligne apparaîtra sous la précédente.

Nous verrons plus tard les détails des relations entre les spécifications des boîtes flexibles et celles des modes d'écriture. Toutefois, décrivons ici pourquoi on ne parlera plus de gauche ou de droite et de bas ou de haut lorsque nous évoquerons la direction dans laquelle s'organisent les éléments flexibles.

Si flex-direction vaut row et que nous travaillons sur un document écrit en français, la ligne de début de l'axe principal sera située à gauche et la ligne de fin sera située à droite.

Working in English the start edge is on the left.

Si on travaille sur un document écrit dans une langue arabe, la ligne de début de l'axe principal sera à droite et la ligne de fin à gauche.

The start edge in a RTL language is on the right.

Dans les deux cas, la ligne de début de l'axe secondaire est située en haut et la ligne de fin de cet axe est située en bas car ces deux langues sont écrites horizontalement.

Nous verrons qu'au fur et à mesure, il devient naturel de parler de début et de fin plutôt que de gauche et de droite. De plus, ce niveau d'abstraction sera utile pour comprendre d'autres méthodes de disposition comme les grilles CSS car il y est également utilisé.

Le conteneur flexible

La zone d'un document sujette au modèle de disposition flexbox est appelée un conteneur flexible. Pour créer un conteneur flexible, il faut que la valeur de la propriété display de cet élément soit flex ou inline-flex. Dès que c'est le cas, les éléments « enfants » directs deviennent des éléments flexibles (flex items). Comme pour les autres propriétés CSS, certaines valeurs initiales sont définies, aussi, lorsqu'on crée un conteneur flexible, tous les éléments flexibles se comporteront de la façon suivante :

  • Les éléments s'afficheront en lignes horizontales (la valeur par défaut de la propriété flex-direction est row).
  • Les éléments seront placés à partir de la ligne de début de l'axe principal.
  • Les éléments ne s'étireront pas le long de l'axe principal mais pourront se rétrécir si nécessaire.
  • Les éléments seront étirés le long de l'axe secondaire afin d'occuper l'espace sur cet axe.
  • La propriété flex-basis vaut auto.
  • La propriété flex-wrap vaut nowrap.

Autrement dit, tous les éléments formeront une ligne en utilisant la taille de leur contenu. S'il y a plus d'éléments que le conteneur peut en contenir, ils ne formeront pas une nouvelle ligne mais dépasseront du conteneur. Si certains éléments sont plus grands (selon l'axe secondaire) que d'autres, tous les éléments s'étireront sur l'axe secondaire afin d'avoir la plus grande taille.

Vous pouvez étudier l'exemple qui suit pour voir le résultat obtenu. N'hésitez pa à éditer les éléments ou à en ajouter d'autres pour tester ce comportement initial.

 

Modifier flex-direction

En ajoutant la propriété flex-direction au conteneur flexible, on peut modifier la direction dans laquelle les éléments flexibles seront affichés. En utilisant flex-direction: row-reverse, les éléments seront affichés le long d'une ligne horizontale mais les lignes de début et de fin seront inversées.

Si on utilise column comme valeur de flex-direction, l'axe principal est modifié et les éléments sont affichés sur une colonne. Si on utilise column-reverse, les lignes de début et de fin seront également inversées.

Dans l'exemple suivant, on utilise flex-direction avec la valeur row-reverse. Vous pouvez utiliser d'autres valeurs — row, column et column-reverse — afin de voir le résultat produit.

Créer un conteneur flexibles sur plusieurs lignes avec flex-wrap

Bien que le modèle des boîtes flexibles soit organisé sur une dimension, il est possible d'organiser les éléments flexibles afin que ceux-ci s'étendent sur plusieurs lignes ou colonnes (plutôt que de dépasser). Lorsque c'est le cas, chaque nouvelle ligne ou colonne agit comme un nouveau conteneur flexible. La distribution de l'espace sur cette ligne/colonne ne tiendra pas compte des autres lignes/colonnes.

Pour obtenir ce « passage à la ligne », on ajoute la propriété flex-wrap avec la valeur wrap. Désormais, si les éléments sont trop grands pour tenir sur une seule ligne, ils passeront sur une autre ligne. L'exemple suivant illustre le résultat obtenu lorsque la somme des tailles des éléments dépasse celle du conteneur. Avec flex-wrap qui vaut wrap, les éléments passent à la ligne. Si on modifie la valeur avec nowrap (qui correspond à la valeur initiale), les éléments seront rétrécis pour tenir sur une ligne (car les valeurs initiales des boîtes flexibles permettent aux éléments d'être ainsi redimensionnés). Si on utilise nowrap et que les éléments ne peuvent pas être redimensionnés (ou pas suffisamment), cela causera un dépassement.

La propriété raccourcie flex-flow

Il est possible de synthétiser les propriétés flex-direction et flex-wrap avec la propriété raccourcie flex-flow. La première valeur de cette propriété sera utilisée pour flex-direction et la seconde pour flex-wrap.

Dans l'exemple qui suit, vous pouvez changer les valeurs de flex-direction en utilisant row, row-reverse, column ou column-reverse pour la première et wrap ou nowrap pour la seconde.

Les propriétés appliquées aux éléments flexibles

Pour mieux contrôler les éléments flexibles, on peut les cibler directement avec trois propriétés :

Nous verrons ici un rapide aperçu de ces propriétés que nous approfondirons dans un prochain article.

Avant de revenir à ces propriétés, il nous faut définir le concept d'espace disponible. Lorsque nous modifierons l'une de ces propriétés, cela modifiera la façon dont l'espace disponible est distribué parmi les éléments. Ce concept est également important lorsqu'on aligne les éléments.

Prenons un conteneur de 500 pixels de large et qui contient trois éléments de 100 pixels de large. Il faut donc 300 pixels pour disposer ces éléments et il reste ainsi 200 pixels d'espace disponible. Si on ne modifie pas les valeurs initiales, l'espace disponible sera placé après le dernier élément.

This flex container has available space after laying out the items.

Si on préfère que les éléments s'étirent pour occuper l'espace restant, il nous faut une méthode pour distribuer cet espace parmi les éléments. C'est le rôle des propriétés flex- qui s'appliquent aux éléments.

La propriété flex-basis

La propriété flex-basis définit la taille de l'élément en termes d'espace occupé. La valeur initiale de cette propriété est auto — dans ce cas, le navigateur analyse si les éléments ont une taille. Dans l'exemple précédent, les éléments mesurent 100 pixels de large et c'est donc cette mesure qui est utilisée pour flex-basis.

Si les éléments n'ont pas de taille définie, c'est la taille du contenu qui est utilisée comme base. C'est pour ça que nous avons simplement déclaré display: flex sur l'élément partent afin de créer des éléments flexibles (qui prennent alors tout l'espace nécessaire à leur contenu).

La propriété flex-grow

La propriété flex-grow est un entier positif qui, lorsqu'elle est définie, permet aux éléments flexibles de s'étendre à partir de la mesure de flex-basis. Ainsi, l'élément sera étiré et occupera l'espace disponible sur cet axe ou une part de cet espace si les autres éléments peuvent s'étendre également.

Si on utiliseflex-grow: 1 pour les différents éléments de l'exemple précédent, l'espace disponible sera alors partagé de façon égale entre les éléments qui seront alors étirés pour occuper l'ensemble du conteneur le long de l'axe principal.

La propriété flex-grow permet de répartir l'espace disponible en « parts ». Si, pour le premier élément, on indique flex-grow avec une valeur de 2 et, pour les autres éléments, flex-grow avec une valeur de 1, deux « parts » de l'espace disponible seront données au premier élément (il recevra donc 100 pixels parmi les 200 pixels restants) et une part sera fournie à chacun des autres éléments (soit 50 pixels chacun parmi les 200 pixels restants).

La propriété flex-shrink

La propriété flex-grow permet de gérer la façon dont l'espace est ajouté sur l'axe principal. La propriété flex-shrink permet quant à elle de contrôler la façon dont l'espace est réduit. S'il n'y a pas suffisamment d'espace dans le conteneur pour disposer les éléments et que flex-shrink est un entier positif, l'élément peut alors devenir plus petit que la taille définie par flex-basis. De façon analogue à flex-grow, il est possible d'affecter différents coefficients aux différents éléments afin que ceux-ci rétrécissent plus fortement que d'autres. Plus la valeur de flex-shrink sera élevée, plus l'élément ciblé rétrécira (si les éléments voisins ont une valeur de flex-shrink plus faibles).

La taille minimale de l'élément sera prise en compte lors du rétrécissement. Cela signifie que flex-shrink peut être moins cohérent que flex-grow selon les cas aux limites. Nous verrons plus en détails comment cet algorithme fonctionne dans l'article Contrôler les proportions des éléments le long de l'axe principal.

Note : Les valeurs de flex-grow et flex-shrink sont des proportions. Autrement dit, si tous les éléments ont flex: 1 1 200px et qu'on souhaite qu'un d'eux grandissent deux fois plus, on utiliserait flex: 2 1 200px pour cet élément. Mais avoir flex: 10 1 200px d'une part et flex: 20 1 200px d'autre part fonctionnerait exactement de la même façon.

La propriété raccourcie flex et les valeurs synthétiques

On voit rarement flex-grow, flex-shrink et flex-basis utilisées individuellement mais plutôt combinées avec la propriété raccourcie flex. La propriété raccourcie flex permet de définir les valeurs de cette propriété dans cet ordre : flex-grow, flex-shrink, flex-basis.

L'exemple suit vous permet de tester différentes valeurs pour flex. La première valeur est flex-grow et un coefficient positif permettra à l'élément de grandir, la deuxième valeur est flex-shrink et un coefficient positif permettra de rétrécir l'élément s'il dépasse du conteneur sur l'axe principal. Enfin, la troisième valeur sert à flex-basis qui indique la taille de base à partir de laquelle l'élément sera étendu ou rétréci.

Cette propriété permet également d'utiliser des valeurs synthétiques qui couvrent la majorité des scénarios. Vous verrez souvent ces valeurs utilisées dans les tutoriels et, dans de nombreux cas, celles-ci suffiront :

  • flex: initial
  • flex: auto
  • flex: none
  • flex: <nombre-positif>

Avec flex: initial, les éléments récupèrent les valeurs initiales pour les différentes propriétés du modèle de boîte flexible. Cette valeur permettra d'obtenir le même comportement que flex: 0 1 auto. Ici, flex-grow vaut 0 et les éléments ne s'agrandiront pas au-delà de la taille flex-basis. flex-shrink vaut 1 et les éléments pourront rétrécir si besoin plutôt que de dépasser du conteneur. flex-basis vaut auto et les éléments utiliseront donc la taille qui leur a été définie sur l'axe principale ou la taille déterminée à partir du contenu.

Avec flex: auto, on obtient le même comportement que flex: 1 1 auto, la seule différence avec flex:initial est que les éléments peuvent s'étirer si besoin.

Avec flex: none, les éléments ne seront pas flexibles. Cette valeur est synonyme de flex: 0 0 auto. Les éléments ne peuvent ni s'agrandir, ni se rétrécir mais seront disposés avec flex-basis: auto.

On voit aussi souvent des valeurs comme flex: 1 ou flex: 2, etc. Cela correspond à flex: 1 1 0. Les éléments peuvent s'agrandir ou bien rétrécir à partir d'une taille de base égale à 0.

Vous pouvez utiliser ces valeur synthétiques dans l'exemple suivant :

Alignement, justification et distribution de l'espace disponible entre les éléments

Une fonctionnalité majeure des boîtes flexibles est de permettre l'alignement et la justification des éléments le long des axes principal et secondaire tout en distribuant l'espace entre les éléments flexibles.

align-items

La propriété align-items permet d'aligner les éléments le long de l'axe secondaire.

La valeur initiale de cette propriété est stretch, ce qui explique pourquoi, par défaut, les éléments flexibles sont étirés sur l'axe perpendiculaire afin d'avoir la même taille que l'élément le plus grand dans cet axe (qui définit la taille du conteneur sur cet axe).

On peut également utiliser la valeur flex-start afin que les éléments soient alignés sur la ligne de début de l'axe secondaire, la valeur flex-end afin que les éléments soient alignés sur la ligne de fin de l'axe secondaire ou bien center pour les aligner au centre. Vous pouvez utiliser les valeurs suivante dans l'exemple (on a donné un hauteur fixe au conteneur afin de pouvoir observer la façon dont les éléments se déplacent à l'intérieur) :

  • stretch
  • flex-start
  • flex-end
  • center

justify-content

La propriété justify-content est utilisée afin d'aligner les éléments le long de l'axe principal dans la direction définie par flex-direction. La valeur initiale est flex-start qui place les éléments à partir de la ligne de début du conteneur sur l'axe principal. La valeur flex-end permet de les placer vers la fin et la valeur center permet de les centrer le long de l'axe principal.

On peut également utiliser la valeur space-between afin de répartir l'espace disponible de façon égale entre chaque élément. Si on souhaite que l'espace soit également réparti autour des éléments, y compris au début et à la fin, on pourra utiliser la valeur space-around.

Vous pouvez essayer les valeurs suivantes dans l'exemple suivant :

  • stretch
  • flex-start
  • flex-end
  • center
  • space-around
  • space-between

Dans un prochain article, nous verrons plus en détails comment ces propriétés fonctionnent. Ces premiers exemples permettent toutefois de comprendre comment utiliser ces propriétés sur une majorité de cas.

Prochaines étapes

Avec cet article, vous devriez comprendre les différentes fonctionnalités et concepts relatifs aux flexbox. Dans le prochain article, nous verrons comment cette spécification s'articule avec les autres modules CSS.

Étiquettes et contributeurs liés au document

Étiquettes : 
 Contributeurs à cette page : SphinxKnight
 Dernière mise à jour par : SphinxKnight,