let

L'instruction let permet de déclarer une variable dont la portée est celle du bloc courant, éventuellement en initialisant sa valeur.

Syntaxe

let var1 [= valeur1] [, var2 [= valeur2]] [, ..., varN [= valeurN]];

Paramètres

var1, var2, …, varN
Le nom de la variable. Cela peut être n'importe quel identifiant valide.
valeur1, valeur2, …, valeurN
La valeur à utiliser pour initialiser la variable. Cela peut être n'importe quelle expression légale.

Description

let permet de déclarer des variables dont la portée est limitée à celle du bloc dans lequel elles sont déclarées. Le mot-clé var, quant à lui, permet de définir une variable globale ou locale à une fonction (sans distinction des blocs utilisés dans la fonction).

L'origine du nom let est décrite dans cette réponse (en anglais).

Les portées de bloc avec let

Le mot-clé let permet de définir des variables au sein d'un bloc.

if (x > y) {
  let gamma = 12.7 + y;
  i = gamma * x;
}

Une meilleure lisibilité pour les fonctions internes

let peut parfois permettre de rendre le code plus lisible lorsqu'on utilise des fonctions internes.

var list = document.getElementById("list");

for (let i = 1; i <= 5; i++) {
  let item = document.createElement("LI");
  item.appendChild(document.createTextNode("Élément " + i));

  item.onclick = function (ev) {
    console.log("Clic sur l'élément " + i + ".");
  };
  list.appendChild(item);
}

Dans l'exemple précédent, cela fonctionne comme on l'attend car les cinq instances de la fonction anonyme sont liées à cinq instances différentes de i. Si on remplace let par var, on n'obtiendra pas l'effet escompté car on aura une même variable pour cette portée i=6 (au lieu de 5 différentes).

Règles de portées

Les variables déclarées avec let appartiennent à la portée du bloc dans lequel elles sont définies et indirectement aux portées des blocs de ce bloc. D'une certaine façon let fonctionne comme var, la seule différence dans cette analogie est que let fonctionne avec les portées de bloc et var avec les portées des fonctions :

function varTest() {
  var x = 31;
  if (true) {
    var x = 71;  // c'est la même variable !
    console.log(x);  // 71
  }
  console.log(x);  // 71
}

function letTest() {
  let x = 31;
  if (true) {
    let x = 71;  // c'est une variable différente
    console.log(x);  // 71
  }
  console.log(x);  // 31
}

Au niveau le plus haut (la portée globale), let crée une variable globale alors que var ajoute une propriété à l'objet global :

var x = 'global';
let y = 'global2';
console.log(this.x); // "global"
console.log(this.y); // undefine
console.log(y);      // "global2"

Émuler le fonctionnement des interfaces privées

En utilisant l'instruction let avec des constructeurs, on peut créer des interfaces privées sans avoir à utiliser de fermetures :

var UnConstructeur;

{
  let portéePrivée = {};
  
  UnConstructeur = function UnConstructeur() {
    this.unePropriété = "toto";
    portéePrivée.propCachée = "truc";
  }

  UnConstructeur.prototype.affichePublic = function (){
    console.log(this.unePropriété); // toto
  }

  UnConstructeur.prototype.affichePrivé = function (){
    console.log(portéePrivée.propCachée); // truc
  }
}

var monInstance = new UnConstructeur();

monInstance.affichePublic();
monInstance.affichePrivé();

console.log(portéePrivée.propCachée); // erreur

Cette technique permet d'obtenir un état privé « statique ». Ainsi, dans l'exemple qui précède, toutes les instances de UnConstructeur partageront la même portéePrivée.

Zone morte temporaire (temporal dead zone / TDZ)  et les erreurs liées à let

Lorsqu'on redéclare une même variable au sein d'une même portée de bloc, cela entraîne une exception SyntaxError.

if (x) {
  let toto;
  let toto; // SyntaxError
}

Si on redéclare une variable pour le corps d'une fonction, cela ne pose aucun problème :

function faire_quelque_chose() {
  let toto;
  let toto; // Cela fonctionne.
}

Avec ECMAScript 2015 (ES6), let remontera la variable au début de la portée. Si on fait référence à une variable dans un bloc avant la déclaration de celle-ci avec let, cela entraînera une exception ReferenceError. En effet, la variable est placée dans une « zone morte temporaire » entre le début du bloc et le moment où la déclaration est traitée.

function faire_quelque_chose() {
  console.log(toto); // ReferenceError
  let toto = 2;
}

Il est possible d'obtenir des erreurs au sein de l'instruction Instructions/switch. En effet, il y a un seul bloc implicite pour cette instruction.

switch (x) {
  case 0:
    let toto;
    break;
    
  case 1:
    let toto; // SyntaxError for redeclaration.
    break;
}

Si on utilise let avec un nom de variable qui est le même que celui de l'argument passé à la fonction, on aura une erreur :

function go(n) {
  for (let n of n.a){ // TypeError: n is undefined
    console.log(n);
  }
}
go({a:[1, 2, 3]});

Les variables déclarées avec let et les boucles for

Le mot-clé let permet de lier des variables localement dans la portée des boucles for. Contrairement au mot-clé var qui lui rend les variables visibles depuis l'ensemble de la fonction qui contient la boucle.

var i=0;
for ( let i=i ; i < 10 ; i++ ) {
  console.log(i);
}

Règles de portées

for (let expr1; expr2; expr3) instruction

Dans cet exemple, expr2, expr3, et instruction sont contenues dans un bloc implicite qui contient la variable de bloc local déclarée avec let expr1.

Exemples

let / var

Lorsqu'il est utilisé dans un bloc, let permet de limiter la portée de la variable à ce bloc. var quant à lui limite la portée de la variable à la fonction.

var a = 5;
var b = 10;

if (a === 5) {
  let a = 4; // La portée est celle du bloc if
  var b = 1; // La portée est celle interne à la fonction

  console.log(a);  // 4
  console.log(b);  // 1
} 

console.log(a); // 5
console.log(b); // 1

let utilisé dans les boucles

Le mot-clé let permet de lier des variables à la portée de la boucle plutôt qu'à celle de la fonction (avec var) :

for (let i = 0; i<10; i++) {
  console.log(i); // 0, 1, 2, 3, 4 ... 9
}

console.log(i); // i n'est pas défini

Spécifications

Spécification État Commentaires
ECMAScript 2015 (6th Edition, ECMA-262)
La définition de 'Let and Const Declarations' dans cette spécification.
Standard Définition initiale. Cette définition n'inclue pas les expressions et blocs let.
ECMAScript 2017 Draft (ECMA-262)
La définition de 'Let and Const Declarations' dans cette spécification.
Projet  

Compatibilité des navigateurs

Fonctionnalité Chrome Firefox (Gecko) Edge Internet Explorer Opera Safari
Support simple 41.0 44 (44) 12 11 17 10.0
Zone morte temporaire (TDZ) ? 35 (35) 12 11 ? ?
Autorisé en mode non-strict 49.0 ? 44 (44) ? ? ?
Fonctionnalité Android Chrome pour Android Firefox Mobile (Gecko) IE Mobile Opera Mobile Safari Mobile
Support simple ? 41.0 44.0 (44) ? ? 10.0
Zone morte temporaire (TDZ) ? ? 35.0 (35) ? ? ?
Autorisé en mode non-strict Pas de support 49.0 44 (44) ? ? ? 49.0

Notes spécifiques à Firefox

  • Avant SpiderMonkey 46 (Firefox 46 / Thunderbird 46 / SeaMonkey 2.43), une exception TypeError était levée lorsqu'une variable était déclarée à nouveau (au lieu d'une exception SyntaxError) (bug 1198833), bug 1275240).
  • Avant SpiderMonkey 44 (Firefox 44 / Thunderbird 44 / SeaMonkey 2.41), let était uniquement disponible dans les blocs de code HTML contenus dans un élément <script type="application/javascript;version=1.7"> (avec éventuellement une version supérieure) et la sémantique qui lui était associée était différente.
  • Le support de l'instruction dans le code des Worker est géré avec la préférence dom.workers.latestJSVersion flag (bug 487070). Depuis que let n'est plus utilisé avec une version particulière de JavaScript, ce marqueur sera retiré prochainement (bug 1219523).
  • Pour SpiderMonkey, la conformité à ES6 pour l'instruction let est tracée dans le bug 950547

Voir aussi

Étiquettes et contributeurs liés au document

 Contributeurs à cette page : SphinxKnight, teoli, fscholz
 Dernière mise à jour par : SphinxKnight,