We're looking for a user researcher to understand the needs of developers and designers. Is this you or someone you know? Check out the post: https://mzl.la/2IGzdXS

Les manifests natifs sont des fichiers JSON spécialement formatés qui sont provisionnés sur l'ordinateur de l'utilisateur par un autre moyen que le processus d'installation de l'extension. Par exemple, un manifest natif peut être fourni par un administrateur de périphérique ou par un programme d'installation d'application natif.

Il existe trois types différents de manifest natif :

Les manifests de messagerie natif Activez une fonctionnalité appelée native messaging, dans laquelle une extension peut communiquer avec une application native installée sur l'appareil.
Manifest de gestion de stockage Définissez les données en lecture seule auxquelles une extension peut accéder à l'aide de l'API storage.managed.
PKCS #11 manifests Activez une extension pour utiliser l'API  pkcs11 afin d'énumérer les modules de sécurité PKCS #11 et installez-les dans Firefox.

Pour tous les manifests natifs, vous devez arranger les choses afin que le navigateur puisse trouver le manifest. La section sur l'emplacement du manifest décrit ces règles.

Les manifests de messagerie natif

Le manifest de messagerie natif contient un seul objet JSON avec les propriétés suivantes :

Name Type Description
name String

Nom de l'application native.

Cela doit correspondre au nom passé dans  runtime.connectNative() ou runtime.sendNativeMessage() par l'extension.

Sur OS X et Linux, il doit également correspondre au nom de fichier du manifest de messagerie natif (à l'exclusion de l'extension ".json").

Sous Windows, il doit correspondre au nom de la clé de registre que vous créez, qui contient l'emplacement du manifest de messagerie natif.

Le nom doit correspondre à l'expression régulière suivante : "^\w+(\.\w+)*$". Cela signifie qu'il ne peut contenir que des caractères alphanumériques (minuscules ou majuscules), des traits de soulignement et des points. Il ne peut pas commencer ou se terminer par un point, et un point ne peut pas être suivi d'un autre point.

description String Description de l'application native.
path String

Chemin vers l'application native.

Sous Windows, cela peut être relatif au manifest lui-même. Sur OS X et Linux, il doit être absolu.

type String

Décrit la méthode utilisée pour connecter l'extension à l'application.

Actuellement, une seule valeur peut être donnée ici, "stdio", qui indique que les messages sont reçus par l'application en utilisant l'entrée standard (stdin) et envoyés en utilisant la sortie standard (stdout).

allowed_extensions Array of String

Un tableau de valeurs d'ID d'extensions. Chaque valeur représente une extension qui est autorisée à communiquer avec cette application native.

Notez que cela signifie que vous voudrez probablement inclure la clé des applications dans le fichier manifest.json de votre extension, afin de pouvoir définir un identifiant explicite lors du développement..

Par exemple, voici un manifest pour l'application native "ping_pong":

{
  "name": "ping_pong",
  "description": "Example host for native messaging",
  "path": "/path/to/native-messaging/app/ping_pong.py",
  "type": "stdio",
  "allowed_extensions": [ "ping_pong@example.org" ]
}

This allows the extension whose ID is "ping_pong@example.org" to connect, by passing the name "ping_pong" into the relevant runtime API function. The application itself is at "/path/to/native-messaging/app/ping_pong.py".

Manifest de gestion de stockage

Le manifest de stockage géré contient un seul objet JSON avec les propriétés suivantes :

Name Type Description
name String

ID de l'extension pouvant accéder à ce stockage, donné comme ID que vous avez spécifié dans la clé d'application de l'extension.

description String Description lisible par l'homme, ignorée par Firefox
type String

Cela doit être "storage".

data Object

Un objet JSON pouvant contenir des valeurs JSON valides, y compris des chaînes, des nombres, des booléens, des tableaux ou des objets. This will become the data in the browser.storage.managed storage area.

Par exemple :

{
  "name": "favourite-colour-examples@mozilla.org",
  "description": "ignored",
  "type": "storage",
  "data":
  {
    "colour": "management thinks it should be blue!"
  }
}

Etant donné ce manifest JSON, l'extension "favourite-colour-examples@mozilla.org" pourrait accéder aux données en utilisant un code comme celui-ci:

var storageItem = browser.storage.managed.get('colour');
storageItem.then((res) => {
  console.log(`Managed colour is: ${res.colour}`);
});

PKCS #11 manifests

Le manifest PKCS #11 est un fichier contenant un objet JSON avec les propriétés suivantes :

Name Type Description
name String

Nom du module PKCS #11.

Cela doit correspondre au nom utilisé dans l'API pkcs11 .

Sur OS X et Linux, il doit également correspondre au nom de fichier du manifest (à l'exclusion de l'extension).

Sous Windows, il doit correspondre au nom de la clé de registre que vous créez, qui contient l'emplacement du manifest.

Le nom doit correspondre à l'expression régulière suivante : "^\w+(\.\w+)*$". Cela signifie qu'il ne peut contenir que des caractères alphanumériques minuscules, des traits de soulignement et des points. Il ne peut pas commencer ou se terminer par un point, et un point ne peut pas être suivi d'un autre point.

description String

Description du module.

Ceci est utilisé pour définir le nom convivial du module dans l'interface utilisateur du navigateur (par exemple, la boîte de dialogue "Security Devices" dans Firefox).

path String

Chemin d'accès au module.

Sous Windows, cela peut être relatif au manifest lui-même. Sur OS X et Linux, il doit être absolu

type String Cela doit être "pkcs11".
allowed_extensions Array of String

Un tableau de valeurs d'ID de l'extension. Chaque valeur représente une extension qui est autorisée à interagir avec le module.

Notez que cela signifie que vous voudrez probablement inclure la clé des applications dans le fichier manifest.json de votre extension, afin de pouvoir définir un identifiant explicite lors du développement.

Par exemple :

{
  "name": "my_module",
  "description": "My test module",
  "type": "pkcs11",
  "path": "/path/to/libpkcs11testmodule.dylib",
  "allowed_extensions": ["my-extension@mozilla.org"]
}

Compte tenu de ce manifest JSON, enregistré sous le nom ""my_module.json", l'extension "my-extension@mozilla.org" pourrait installer le module de sécurité dans "/path/to/libpkcs11testmodule.dylib" en utilisant le code suivant :

browser.pkcs11.installModule("my_module");

Emplacement du manifest

Sous Linux et Mac OS X, vous devez stocker le manifest dans un endroit particulier. Sous Windows, vous devez créer une clé de registre qui pointe vers l'emplacement du manifest.

Les règles détaillées sont les mêmes pour tous les types de manifest, sauf que l'avant-dernier composant du chemin identifie le type de manifest. Les exemples ci-dessous montrent la forme pour chacun des trois types différents. Dans tous les exemples, <name> est la valeur de la propriété name dans le manifest.

Windows

Pour une visibilité globale, créez une clé de registre avec le nom suivant :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Mozilla\NativeMessagingHosts\<name>

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Mozilla\ManagedStorage\<name>

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Mozilla\PKCS11Modules\<name>

La clé doit avoir une seule valeur par défaut, qui est le chemin d'accès au manifest.

Notez que pour les manifests de messagerie natifs, cette clé ne doit pas être créée sous Wow6432Node, même si l'application est en 32 bits. Le navigateur recherchera toujours la clé sous la vue "native" du registre, pas l'émulation 32 bits. Pour vous assurer que la clé est créée dans la vue "native", vous pouvez passer les indicateurs KEY_WOW64_64KEY ou KEY_WOW64_32KEY dans RegCreateKeyEx. Voir Accès à une autre vue de registre.

Pour une visibilité par utilisateur, créez une clé de registre avec le nom suivant :

HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Mozilla\NativeMessagingHosts\<name>

HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Mozilla\ManagedStorage\<name>

HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Mozilla\PKCS11Modules\<name>

La clé doit avoir une seule valeur par défaut, qui est le chemin d'accès au manifest.

Mac OS X

Pour une visibilité globale, stockez le manifest dans :

/Library/Application Support/Mozilla/NativeMessagingHosts/<name>.json

/Library/Application Support/Mozilla/ManagedStorage/<name>.json

/Library/Application Support/Mozilla/PKCS11Modules/<name>.json

Pour la visibilité par utilisateur, stockez le manifest dans :

~/Library/Application Support/Mozilla/NativeMessagingHosts/<name>.json

~/Library/Application Support/Mozilla/ManagedStorage/<name>.json

~/Library/Application Support/Mozilla/PKCS11Modules/<name>.json

Linux

Pour une visibilité globale, stockez le manifest dans :

/usr/lib/mozilla/native-messaging-hosts/<name>.json

/usr/lib/mozilla/managed-storage/<name>.json

/usr/lib/mozilla/pkcs11-modules/<name>.json

ou :

/usr/lib64/mozilla/native-messaging-hosts/<name>.json

/usr/lib64/mozilla/managed-storage/<name>.json

/usr/lib64/mozilla/pkcs11-modules/<name>.json

Pour la visibilité par utilisateur, stockez le manifest dans :

~/.mozilla/native-messaging-hosts/<name>.json

~/.mozilla/managed-storage/<name>.json

~/.mozilla/pkcs11-modules/<name>.json

 

 

Étiquettes et contributeurs liés au document

Étiquettes : 
Contributeurs à cette page : hellosct1
Dernière mise à jour par : hellosct1,