Dans cet article, nous allons commencer le voyage vers la maîtrise des styles du texte avec CSS. Nous passerons en revue les principes de base de mise en forme du texte, y compris la graisse, la famille et le style de police, les codes d'abréviation, l'alignement du texte et autres effets, ainsi que l'espacement des lignes et des lettres.

Prérequis : Connaissances informatiques de base, les bases HTML (étudiées dans l'Introduction au HTML), les bases CSS (étudiées dans Introduction à CSS).
Objectif : Apprendre les techniques et propriétés fondamentales nécessaires pour composer du texte sur les pages web.

En quoi consiste la mise en forme du texte avec CSS ?

Comme vous l'avez déjà vu dans votre apprentissage de HTML et CSS, le texte d'un élément est placé à l'intérieur de la boîte de contenu de cet élément. Il débute en haut à gauche de cette zone (ou en haut à droite, dans le cas des contenus en langues s'écrivant de droite à gauche) et se poursuit vers la fin de la ligne. Arrivé en bout de ligne, il descend à la ligne suivante et continue, puis va à la ligne suivante, jusqu'à ce que tout le contenu ait été placé. Les contenus textuels se comportent comme une suite d'éléments en ligne placés les uns à côté des autres. Aucun saut de ligne n'est créé avant que la fin de la ligne soit atteinte, sauf si vous forcez manuellement le saut de ligne avec l'élément <br>.

Note : si le paragraphe ci‑dessus vous paraît confus,  pas de problème — revenez en arrière et revoyez l'article sur la théorie du Modèle de boîte avant de poursuivre.

Les propriétés CSS utilisées pour le style de texte appartiennent généralement à deux catégories, que nous verrons séparément dans cet article :

  • Styles de la police de caractères : ces propriétés concernent la fonte appliquée au  texte, affectant sa police, sa taille, sa graisse, si elle est italique, etc.
  • Styles de composition du texte : ces propriétés influent sur les espacements et autres dispositions de mise en page du texte, permettant de modifier, par exemple, l'espacement entre lignes et entre caractères, et la manière de disposer le texte  dans la boîte de contenu.

Note : Gardez à l'esprit que le texte à l'intérieur d'un élément est affecté comme une seule entité. Vous ne pouvez pas sélectionner et mettre en forme des sous-sections de texte, sauf si vous les enveloppez dans un élément approprié (tel que <span> ou <strong>, ou utilisez un texte pseudo-élément spécifique comme ::first-letter (sélectionne la première lettre du texte d'un élément), ::first-line (sélectionne la première ligne du texte d'un élément) ou ::selection (sélectionne le texte actuellement mis en surbrillance par le curseur) .

Fontes

Passons directement aux propriétés pour le style des polices. Dans cet exemple, nous allons appliquer différentes propriétés CSS au même exemple HTML, qui ressemble à ceci :

<h1>Tommy le Chat</h1>

<p>Je m'en souviens comme mon dernier repas...</p>

<p>Dit Tommy le Chat en jetant la tête en arrière pour dégager
ce corps étranger qui s'était niché au fond de sa redoutable gueule.
Beaucoup de rats bien gras trépassèrent dans la ruelle en regardant l'étoile
brillant au fond du canon de cet extraordinaire rôdeur en quête de proie.
Un véritable miracle de la nature ce prédateur urbain — Tommy le Chat
avait beaucoup d'histoires à raconter. Mais il ne le faisait qu'en de rares
occasions, comme maintenant.</p>

(NdT : Extrait et traduction approximative de la chanson Tommy the Cat du groupe Primus)

Vous pouvez trouver l'exemple (en) fini sur Github (voir aussi le code source).

Couleur

La propriété color définit la couleur du contenu d'avant‑plan des éléments sélectionnés (généralement du texte, mais peut être autre chose, comme un soulignement ou un surlignage créé avec la propriété text-decoration.

color accepte toutes les unités de couleur des CSS, par exemple :

p {
  color: red;
}

Les paragraphes seront en rouge, au lieu d'être de couleur noire, couleur par défaut du navigateur standard :

Familles de fontes

Pour définir une police de caractères différente pour le texte, utilisez la propriété font-family — cela vous permet de spécifier une police (ou une liste de polices) que le navigateur doit appliquer aux éléments sélectionnés. Le navigateur n'appliquera une police de caractères que si elle est disponible sur la machine sur laquelle le site est accessible, sinon, il utilisera une  police par défaut . Un exemple simple pour voir cela :

p {
  font-family: arial;
}

Cette commande définit la police de caractères arial (qui existe sur tous les ordinateurs) pour tous les paragraphes de la page.

Polices web sûres

En parlant de la disponibilité des polices, il y a seulement un certain nombre de polices qui sont généralement disponibles sur tous les systèmes, et peuvent donc être utilisées sans trop de soucis. Ce sont les polices web dites sûres.

La plupart du temps, en tant que développeur web, nous voulons avoir un contrôle précis sur les polices utilisées pour afficher le contenu textuel. Le problème est de trouver un moyen de savoir quelle police est disponible sur l'ordinateur utilisé pour voir nos pages web. Il n'y a aucun moyen systématique de le savoir, mais les polices web sûres sont disponibles sur presque tous les systèmes d'exploitation les plus utilisés (Windows, Mac, les distributions Linux les plus courantes, Android et iOS).

La liste des polices web vraiment sûres changera à mesure que les systèmes d'exploitation évolueront, mais on peut considérer les polices suivantes comme sûres sur le web, du moins pour le moment (beaucoup ont été popularisées grâce aux polices Microsoft Core pour le web à la fin des années 90 et début des années 2000) :

Nom Type générique Notes
Arial sans-serif Il est de bonne pratique d'ajouter Helvetica en tant qu'alternative préférée d'Arial car, bien que leurs apparences soient presque identiques, Helvetica est considérée comme ayant une forme plus agréable, même si Arial est plus courante.
Courier New monospace Certains systèmes d'exploitation ont une version alternative (peut-être plus ancienne) de la police Courier New appelée Courier. Il est recommandé d'utiliser les deux avec Courier New comme alternative préférée.
Georgia serif  
Times New Roman serif Certains systèmes d'exploitation ont une version alternative (peut-être plus ancienne) de la police Times New Roman appelée Times. Il est recommandé d'utiliser les deux avec Times New Roman comme alternative préférée.
Trebuchet MS sans-serif Vous devriez être prudent avec l'utilisation de cette police - elle n'est pas aussi largement disponible sur les systèmes d'exploitation des mobiles.
Verdana sans-serif  

Note : Le site cssfontstack.com met à votre disposition, entre autres ressources, une liste de polices web sûres disponibles sur les systèmes d'exploitation Windows et Mac OS. Elle peut faciliter votre prise de décision quant à ce que vous considérerez comme sûr pour votre usage.

Note : Il y a moyen de télécharger une police personnalisée avec une page Web ; cela permet une utilisation personnalisée de la police comme vous le souhaitez : les polices web. C'est un peu plus complexe, et nous en discuterons dans un article séparé plus loin dans le module.

Polices par défaut

CSS définit cinq noms génériques pour les polices : serif, sans-serif, monospace, cursive et fantasy. À cause de leur caractère générique la police de caractères exacte utilisée, lors de l'emploi de ces noms, dépend de chaque navigateur et peut varier pour chaque système d'exploitation sur lequel ils s'exécutent. Dans le pire des cas, le navigateur essaiera de trouver une police appropriée.serif, sans-serif et monospace sont tout à fait prévisibles et devraient donner quelque chose de raisonnable. Par contre, cursive et fantasy sont moins prévisibles et nous vous recommandons de les utiliser avec précaution, en les testant au fur et à mesure.

Les 5 noms sont définis comme suit :

Terme Définition Exemple
serif Les polices qui ont des sérifs (fioritures et autres petits détails que vous voyez en extrémité de trait dans certaines polices) Mon grand éléphant rouge
sans-serif Les polices qui n'ont pas d'empattements Mon grand éléphant rouge
monospace Les polices dans lesquelles chaque caractère a la même largeur, généralement utilisées dans les listes de codes. Mon grand éléphant rouge
cursive Les polices destinées à émuler l'écriture, avec des traits fluides et connectés. Mon grand éléphant rouge
fantasy Les polices destinées à être décoratives. Mon grand éléphant rouge

Pile de polices

Comme la disponibilité des polices que vous souhaitez utiliser sur vos pages web n'est pas garantie (même une police web peut échouer pour une raison quelconque), vous pouvez indiquer une pile de polices afin que le navigateur ait à sa disposition plusieurs polices. Il convient simplement d'indiquer pour valeur de font-family plusieurs noms de polices séparés par des virgules, par exemple :

p {
  font-family: "Trebuchet MS", Verdana, sans-serif;
}

Dans ce cas, le navigateur débute la lecture de la liste et cherche à voir si cette police est disponible sur la machine. Si c'est le cas, il applique cette police aux éléments sélectionnés. Sinon, il passe à la police suivante et ainsi de suite.

Indiquer un nom de police générique approprié en fin de liste est une bonne idée : si aucune des polices listées n'est disponible, le navigateur peut au‑moins fournir quelque chose de convenable. Soulignons ce point : les paragraphes seront rendus avec la police serif par défaut du navigateur si aucune autre option n'est disponible — généralement Time New Roman — mais ce ne sera pas un bon substitut à une police sans-serif !

Note : Les noms de police comportant plus d'un mot — comme Trebuchet MS — doivent être entourés de guillemets, par exemple "Trebuchet MS".

Un exemple de font-family

Faisons un ajout à notre exemple précédent et donnons aux paragraphes une police sans-serif :

p {
  color: red;
  font-family: Helvetica, Arial, sans-serif;
}

Cela donne le résultat suivant :

Taille de la police de caractères

Dans l'article Valeurs et unités CSS de notre prédédent module, nous avons vu les unités de longueur et taille. La taille des polices de caractères (définie avec la propriété font-size) accepte la plupart des unités de valeur (et d'autres comme les pourcentages). Toutefois, les unités les plus couramment utilisées pour dimensionner le texte sont :

  • px (pixels) : le nombre de pixels souhaités pour la hauteur du texte. C'est une unité absolue — il en résulte une même valeur finale calculée de la police sur la page dans à peu près n'importe quelle situation.
  • em : 1 em est égal à la taille de la police définie sur l'élément parent de l'élément courant que nous composons (plus précisément, la largeur d'un « M » majuscule de l'élément parent). Cette valeur peut devenir difficile à déterminer si vous avez beaucoup d'imbrications avec diverses tailles de police, mais cela reste faisable, comme vous le verrez ci-dessous. Pourquoi s'embêter ? C'est assez naturel, une fois que vous y êtes habitué ; vous pouvez utiliser em pour tout dimensionner, pas seulement du texte. Vous pouvez avoir un site web entier dimensionné avec des em, la maintenance en sera facilitée.
  • rem : il fonctionne comme em, excepté que un rem est égal à la taille de la police sur l'élément racine du document (c'est-à-dire <html>) et non le parent direct). Le calcul des tailles de police en est facilité, mais malheureusement les rem ne sont pas pris en charge dans Internet Explorer 8 et avant. Si vous devez prendre en charge des navigateurs plus anciens dans votre projet, vous devrez vous en tenir aux em ou aux px, soit utiliser une prothèse d'émulation (polyfill) telle que REM-unit-polyfill.

La propriété font-size d'un élément est héritée de son parent. Tout commence par l'élément racine de l'ensemble du document — <html> — dont la propriété font‑size est normée à 16 px sur les navigateurs. Tout paragraphe (ou tout autre élément dont la taille n'a pas été définie différemment par le navigateur) à l'intérieur de l'élément racine aura une taille finale de 16 px. D'autres éléments peuvent avoir des tailles par défaut différentes, par exemple un élément <h1> a une taille de 2 em définie par défaut, donc aura une taille finale de 32 px.

Les choses deviennent plus difficiles lorsque vous commencez à modifier la taille de la police des éléments imbriqués. Par exemple, vous avez un élément <article> dans la page dont la taille de police est 1.5 em (24 px), puis, vous voulez que les paragraphes de l'<article> aient une taille de police calculée de 20 px, quelle valeur de em utiliseriez-vous ?

<!-- font-size vaut 16px pour la base du document -->
<article> <!-- Si font-size vaut 1.5em -->
  <p>Mon paragraphe</p> <!-- Comment calculer une hauteur de fonte de 20px ? -->
</article>

Vous devrez définir sa valeur em à 20/24 ou 0,83333333 em. Les mathématiques peuvent être compliquées, vous devez donc faire attention à la façon dont vous composez les choses. Il est préférable d'utiliser rem quand vous le pouvez, pour garder les choses simples et éviter d'avoir à définir la taille des polices des éléments du conteneur si possible.

Un simple exemple de dimensionnement

Quand vous dimensionnez votre texte, c'est généralement une bonne idée de définir la font‑size de base du document à 10 px, de sorte que les maths sont beaucoup plus faciles à travailler — les valeurs requises (r) em sont alors la taille de la police en pixels divisée par 10, et non par 16. Après cela, vous pouvez facilement dimensionner les différents types de texte dans votre document à votre goût. C'est une bonne idée de lister tous les jeux de règles de font‑size dans une zone désignée de votre feuille de style, afin qu'ils soient faciles à trouver.

Notre nouveau résultat ressemble à :

html {
  font-size: 10px;
}

h1 {
  font-size: 2.6rem;
}

p {
  font-size: 1.4rem;
  color: red;
  font-family: Helvetica, Arial, sans-serif;
}

Style de fonte, graisse, transformation et décoration de texte

CSS fournit quatre propriétés communes pour modifier le poids et l'emphase visuelles du texte :

  • font-style : utilisé pour appliquer ou enlever le style italique. Les valeurs possibles sont les suivantes (vous ne l'utiliserez que rarement, sauf si vous souhaitez désactiver le style italique pour une raison quelconque) :
    • normal : fige le texte en police normale (suppression du style italique existant).
    • italic : met le texte en  version italique de la police si elle est disponible ; si elle n'existe pas, le style italique sera émulé avec l'option oblique à la place.
    • oblique : force le texte à utiliser une version simulée de fonte italique, créée en inclinant la version normale.
  • font-weight : définit la graisse du texte. La propriété peut avoir de nombreuses valeurs s'il y a de nombreuses variantes de polices disponibles (comme -light, -normal, -bold, -extrabold, -black, etc.), mais en réalité, vous les utiliserez rarement en dehors de normal et bold (gras):
    • normal, bold : graisse de la police, normale ou bold.
    • lighter, bolder : définit la graisse de l'élément courant de sorte qu'il soit un cran moins gras ou plus gras que son parent.
    • 100–900 : valeurs numériques du taux de graisse ; elles permettent un dosage plus fin que les mots-clés ci-dessus, si nécessaire.
  • text-transform : Vous permet de définir les transformations de votre police. Les valeurs comprennent :
    • none : aucune transformation.
    • uppercase : met tout le texte en majuscules.
    • lowercase : met tout le texte en minuscules.
    • capitalize : transforme tous les mots en mettant leur première lettre en majuscules.
    • full-width : force l'écriture de tous les glyphes dans un carré de largeur fixe, similaire à une police à espacement fixe, permettant leur alignement, par ex. caractères latins avec des glyphes de langue asiatique (comme le chinois, le japonais, le coréen.)
  • text-decoration : active ou désactive les décorations de texte sur les polices (vous les utiliserez principalement pour désactiver le soulignement par défaut sur les liens lors de leur création). Les valeurs disponibles sont :
    • none: désactive les décorations du texte déjà présentes.
    • underline: souligne le texte.
    • overline: trace une ligne au-dessus du texte.
    • line-through: barre le texte.
    Vous devez noter que text-decoration peut accepter plusieurs valeurs à la fois, si vous voulez en ajouter plusieurs simultanément, par exemple text-decoration: underline overline. Notez aussi que text-decoration est la propriété raccourcie pour text-decoration-line, text-decoration-style et text-decoration-color. Vous pouvez utiliser des combinaisons de ces valeurs de propriété pour créer des effets intéressants, par exemple text-decoration: line-through red wavy.

Regardons l'ajout de quelques-unes de ces propriétés à notre exemple.

Notre nouveau résultat ressemble à :

html {
  font-size: 10px;
}

h1 {
  font-size: 2.6rem;
  text-transform: capitalize;
}

h1 + p {
  font-weight: bold;
}

p {
  font-size: 1.4rem;
  color: red;
  font-family: Helvetica, Arial, sans-serif;
}

Ombres du texte

Vous pouvez ombrer votre texte avec la propriété text-shadow. Elle prend 4 valeurs, comme vous pouvez le voir dans l'exemple ci-dessous :

text-shadow: 4px 4px 5px red;

Les 4 propriétés sont les suivantes :

  1. Le décalage horizontal de l'ombre par rapport au texte original — cette grandeur acepte la plupart des unités de longueur et de taille des CSS disponibles, mais vous utiliserez en règle générale le px. Cette valeur doit être précisée.
  2. Le décalage vertical de l'ombre par rapport au texte original — cette grandeur se comporte à la base comme la précédente, sauf que l'ombre est portée vers le haut ou vers le bas, et non vers la gauche ou la droite. Cette valeur doit être précisée.
  3. Le rayon de floutage — plus cette valeur est élevée, plus l'ombre est étalée largement. Si cette valeur n'est pas précisée, la valeur par défaut est 0, ce qui signifie pas de flou. Elle accepte toutes les unités de longueur et de taille des CSS.
  4. La couleur de l'ombre, qui peut prendre toute unité de couleur CSS. Si elle n'est pas définie, c'est la couleur noire par défaut.

Note : Les valeurs positives de décalage déplacent l'ombre à droite et en bas, mais vous pouvez aussi utiliser des valeurs négatives pour obtenir une ombre à gauche et en haut, par exemple -1px -1px.

Ombres multiples

Vous pouvez appliquer plusieurs ombres à un même texte, en mettant plusieurs valeurs d'ombrage séparées par une virgule, par exemple :

text-shadow: -1px -1px 1px #aaa,
             0px 4px 1px rgba(0,0,0,0.5),
             4px 4px 5px rgba(0,0,0,0.7),
             0px 0px 7px rgba(0,0,0,0.4);

Si nous l'appliquons à l'élément <h1> de notre exemple Tommy le Chat, nous nous obtenons :

Note : Vous pouvez voir plus d'exemples intéressants de text-shadow dans l'article de Sitepoint Moonlighting with CSS text-shadow (Clair de lune avec text-shadow).

Mise en page du texte

Après les propriétés de base des polices, examinons maintenant celles permettant de modifier la disposition des textes.

Alignement du texte

La propriété text-align s'utilise pour contrôler la disposition du texte dans la zone de contenu. Les valeurs acceptées sont les suivantes. Elles fonctionnent à peu près de la même manière que dans un traitement de texte :

  • left: le texte est aligné à gauche.
  • right: le texte est aligné à droite.
  • center: le texte est centré.
  • justify: étale le texte, en faisant varier les espaces entre les mots afin de donner la même largeur à toutes les lignes du texte. Vous devez l'utiliser avec discernement il peut sembler parfait, surtout lorsqu'il est appliqué à un paragraphe avec beaucoup de longs mots. Si vous voulez l'utiliser, vous devriez aussi penser à utiliser quelque chose d'autre, comme hyphens, pour couper certains des mots les plus longs entre les lignes.

Si nous appliquons text-align: center; à l'élément <h1> de notre exemple, nous aurons :

Hauteur de ligne

La propriété line-height définit la hauteur de chaque ligne de texte — elle peut prendre la plupart des unités de longueur et de taille, mais elle peut également prendre une valeur sans unité, qui agit comme un multiplicateur et est considérée habituellement comme la meilleure option — la valeur de font-size est multipliée par ce facteur pour obtenir la valeur de line-height. Le corps de texte semble généralement plus agréable et est plus facile à lire lorsque les lignes sont espacées ; la hauteur de ligne recommandée est d'environ 1,5-2 (double interligne). Donc, pour définir une hauteur de ligne de texte égale à 1,5 fois la hauteur de la police, vous utiliserez ceci :

line-height: 1.5;

En appliquant cette règle à l'élément <p>  de l'exemple, nous obtenons :

Espacement entre les lettres et les mots

Les propriétés letter-spacing et word-spacing permettent de définir l'espacement entre les lettres et les mots de votre texte. Vous ne les utiliserez pas très souvent, mais vous pourriez les utiliser pour obtenir une certaine apparence ou pour améliorer la lisibilité d'une police particulièrement dense. Ils peuvent prendre la plupart des unités de longueur et de taille.

Si nous appliquons les paramètres suivants à la première ligne des éléments <p> dans notre exemple :

p::first-line {
  letter-spacing: 2px;
  word-spacing: 4px;
}

Nous obtiendrons :

D'autres propriétés intéressantes

Les propriétés ci-dessus donnent un début d'idée de la manière de composer un style pour un texte de page web, mais beaucoup d'autres propriétés peuvent être utilisées. Nous n'avons juste évoqué que les plus importantes. Une fois que vous serez un familier de l'utilisation de ce qui précède, explorez donc ce qui suit :

Styles de police de caractères :

  • font-variant : bascule entre petites majuscules et police normale, et réciproquement.
  • font-kerning : active et désactive les options de crénage des polices.
  • font-feature-settings : active et désactive les fonctionnalités des polices de caractères OpenType.
  • font-variant-alternates : contrôle l'utilisation de glyphes alternatifs pour une apparence de police donnée.
  • font-variant-caps: contrôle l'utilisation de glyphes alternatifs en capitales.
  • font-variant-east-asian : contrôle l'utilisation de glyphes alternatifs pour les écritures des pays de l'est de l'Asie, comme le japonais ou le chinois.
  • font-variant-ligatures : contrôle les ligatures et formes contextuelles utilisées dans le texte.
  • font-variant-numeric : contrôle l'utilisation de glyphes alternatifs pour les nombres, les fractions et les marqueurs ordinaux.
  • font-variant-position : contrôle l'utilisation de glyphes alternatifs de plus petites tailles positionnés en exposant ou en indice.
  • font-size-adjust : ajuste la taille visuelle de la police indépendamment de sa taille réelle.
  • font-stretch : bascule entre les versions étirées alternatives possibles d'une police donnée.
  • text-underline-position : définit la position du soulignement avec la valeur underline pour la propriété text-decoration-line.
  • text-rendering : essaye d'effectuer une optimisation du rendu du texte.

styles de mise en page du texte

  • text-indent : indique le nombre d'espaces à ménager horizontalement avant le début de la première ligne de texte du contenu.
  • text-overflow : définit la façon de signaler aux utilisateurs le contenu en débordement (et donc non affiché).
  • white-space : définit comment les espaces blancs et les sauts de ligne associés dans l'élément sont gérés.
  • word-break : spécifie s'il y a césure dans les mots.
  • direction : définit la direction du texte (cela dépend de la langue et généralement, il vaut mieux laisser HTML la gérer car elle est liée au contenu du texte.)
  • hyphens : active et désactive la césure pour les langues prises en charge.
  • line-break : détend ou renforce la rupture de ligne pour les langues asiatiques.
  • text-align-last : définit comment la dernière ligne d'un bloc ou d'une ligne, juste avant un saut de ligne forcé, est alignée.
  • text-orientation : définit l'orientation du texte dans une ligne.
  • word-wrap : indique si le navigateur peut replier une ligne en conservant l'ordre des mots pour empêcher un débordement.
  • writing-mode : définit si les lignes de texte sont disposées horizontalement ou verticalement et la direction des lignes suivantes.

Abréviations pour propriétés de fontes

De nombreuses propriétés des fontes peuvent être déclarées de manière abrégée avec font. Elles sont écrites dans l'ordre suivant : font-style, font-variant, font-weight, font-stretch, font-size, line-height et font-family.

Parmi toutes ces propriétés, seules font-size et font-family sont requises lorsque la propriété abrégée font est utilisée.

Une barre oblique doit être placée entre les propriétés font-size et line-height.

Un exemple complet ressemblerait à ceci :

font: italic normal bold normal 3em/1.5 Helvetica, Arial, sans-serif;

Apprentissage actif : jouer avec les styles du texte

Dans cette session d'apprentissage actif, nous n'avons pas d'exercice spécifique à vous proposer : nous voulons juste vous permettre de jouer avec certaines propriétés de police ou mise en page de texte et de voir ce que vous pouvez produire ! Vous pouvez le faire en utilisant des fichiers HTML / CSS hors ligne ou en entrant votre code dans l'exemple modifiable en direct ci-dessous.

Si vous faites une erreur, vous pouvez toujours Réinitialiser avec le bouton de même nom.

Résumé

Nous espérons que vous avez aimé jouer avec le texte dans cet article ! Le prochain article vous donnera tout ce que vous devez savoir sur le style des listes HTML.

Dans ce module

 

 

 

Étiquettes et contributeurs liés au document

Contributeurs à cette page : Dralyab, loella16, Oliv
Dernière mise à jour par : Dralyab,