Quantificateurs

Brouillon
Cette page n'est pas terminée.

Les quantificateurs indiquent le nombre de caractères ou d'expressions qu'il faut pour une correspondance.

Types

Caractères Signification
x*

Correspond à l'expression précédente qui est répétée 0 ou plusieurs fois. Équivalent à {0,}

Ainsi, /bo*/ correspond à 'boo' dans "Un booléen" et à 'b' dans "Un bateau bleu", mais ne correspond à rien dans "Ce matin".

x+

Correspond à l'expression précédente qui est répétée une ou plusieurs fois. C'est équivalent à {1,}.

Ainsi, /a+/ correspond au 'a' dans "maison" et à tous les 'a' dans "maaaaaaison" mais ne correspond à rien dans "mission".

x?

Correspond à l'expression précédente qui est présente une fois ou pas du tout. C'est équivalent à {0,1}.

Ainsi, /e?le?/ correspond au 'el' dans "gel" et au 'le' dans "angle" mais aussi au 'l' dans "Oslo".

S'il est utilisé immédiatement après l'un des quantificateurs : *, +, ?, ou {}, il rend le quantificateur moins « gourmand » auquel cas le moins de caractères correspond (le comportement par défaut, « gourmand », permettant de faire correspondre le plus de caractères possible). Par exemple /\d+/ utilisée avec "123abc" fait correspondre "123". Utiliser /\d+?/ à la même chaîne de caractères fait correspondre "1".

Ce symbole est également utilisé dans les tests de présence autour de l'expression, décrits par les lignes x(?=y) et x(?!y) de ce tableau.

x{n}

Correspond pour exactement n occurences de l'expression précédente. N doit être un entier positif.

Ainsi, /a{2}/ ne correspond pas au 'a' de "Mozilla" mais correspond à tous les 'a' de "Mozilaa" et aux deux premiers 'a' de "Mozillaaa".

x{n,}

Correspond lorsqu'il y a au moins n occurences de l'expression précédente. n doit être un entier positif.

Par exemple /a{2,}/ correspondra à "aa" ou à "aaa" ou encore à "aaaa" mais pas à "a".

x{n,m}

Lorsque n et m sont des entiers positifs, cela correspond à au moins n occurences de l'expression précédente et à au plus m occurrences. Lorsque m n'est pas utilisé, la valeur par défaut correspondante sera l'infini.

Ainsi, /a{1,3}/ ne correspond à rien dans "Mozill", au 'a' de "Mozilla", au deux premiers 'a' de "Mozillaa" et au trois premiers 'a' de "Mozillaaaaa". Pour ce dernier exemple, on doit noter que le correspondance ne se fait que sur "aaa" bien qu'il y ait plus de 'a' dans la chaîne de caractères.

x*?
x+?
x??
x{n}?
x{n,}?
x{n,m}?

Correspond à l'expression précédente qui est présente une fois ou pas du tout. C'est équivalent à {0,1}.

Ainsi, /e?le?/ correspond au 'el' dans "gel" et au 'le' dans "angle" mais aussi au 'l' dans "Oslo".

S'il est utilisé immédiatement après l'un des quantificateurs : *, +, ?, ou {}, il rend le quantificateur moins « gourmand » auquel cas le moins de caractères correspond (le comportement par défaut, « gourmand », permettant de faire correspondre le plus de caractères possible). Par exemple /\d+/ utilisée avec "123abc" fait correspondre "123". Utiliser /\d+?/ à la même chaîne de caractères fait correspondre "1".

Ce symbole est également utilisé dans les tests de présence autour de l'expression, décrits par les lignes x(?=y) et x(?!y) de ce tableau.